13 août 2010

Sommes-nous réellement conscient de notre société ?

Pour ceux qui croient que la musique c'est uniquement ce qui joue à la radio. Pour les autres qui croient qu'être "in" c'est de porter du linge à 200$ le morceau. Pour celles qui croient que la beauté s'est d'avoir un look d'enfer. Pour les vieux qui croient que notre système politique est vraiment une démocratie. Pour ceux qui sont convaincus que le cinéma c'est que les gros films hollywoodiens. Et ;a tous ceux qui vivent en couple par habitude ou encore pour ne pas être seul. Il est certain que vous vivez à vive allure dans une société malade et vous faites parties de cette épidémie.

Provocant en partant, certe oui! Mais pour la simple et unique raison que trop de gens sont endormis dans un petit confort sans même avoir la notion du bonheur. Au lieu, ils se lèvent le matin, ne prend même pas un deux minutes pour dire à son ou sa compagnie qu'il l'aime vraiment et part la tête basse pour le travail. Ensuite, ces mêmes personnes préfèrent se plaindre des collègues ainsi que du "boss" car au lieu d'exprimer clairement ce qu'ils acceptent ou pas, ils préfèrent chialer en arrière au lieu d'améliorer leur sort. Ensuite vient la fin de la journée, ils retournent à la maison et sont écoeurés et au lieu de profiter d'un bon moment de détente avec l'être aimé, il préfère regarder la soirée du hockey avec une bonne bière pour ensuite se coucher. Et cela fait son bout de chemin jusqu'à vendredi. Puis le week-end venu, c'est la journée où ils font des commissions, le ménage et les petits travaux dans la maison. Finalement le dimanche, ils sont creuvés et n'ont pas vu le congé passé, Puis la routine recommence jusqu'à 65 ans.

C'est un principle simple, une forme d'esclavage pour les citoyens de bas et moyens revenus, camouflé par l'illusion qu'ils sont libres. Mais sont-ils vraiment libres? à mon avis non, car en fait, s'ils ne travaillent pas, ils pourront dire "bye bye" la maison et son partenaire. Donc, l'illusion du confort et du bonheur est dérisoire. En fait, si on regarde d'autres peuples, qui n'ont pas le tier de ce que nous avons, on peut néanmoins les voir se rassembler, festoyer et chanter. Pourquoi nous ne faisons plus cela? Vous direz que vous sortez dans les bars et vous dansez mais dans le fond, si l'alcool ni est pas, les petites pilules pour vous stimulez n'y sont pas, vous allez trouver la soirée bien longue. Je ne parle pas pour tout le monde, mais une maudite majorité par exemple.

Les gens d'aujourd'hui se font bourrer le crâne de cochonneries et ils en redemandent. Comment ce fait-il que les télé-réalités fonctionnent tant? Tout simplement parce qu'on veut voir ailleurs et se comparer. On veut croire qu'on a une plus belle voiture, une meilleure vie que le voisin et que nous avons une superbe vie, mais en fait, la médiocrité mentale est tellement à son paroxisme, qu'on s'en rend même plus compte. Qu'est-ce que signifit votre vie? Avez-vous pris le temps d'écrire ce que vous aimez vraiment et ce que vous n'aimez pas sur une feuille? Vous verrez, que plusieurs n'apprécieront guère le résultat par la suite. C'est comme le système des nouvelles. On vous dit de faire attention car le H1N1 est un fléau dangeureux. Alors on permet à des compagnies richent de s'enrichir d'avantage avec des vaccins qui coûtent des bras aux gouvernements, puis toujours en regardant les nouvelles, on se met à en parler et propager cette nouvelle pour faire l'effet voulu des grosses entreprises pharmaceutiques. Finalement, lorsque la poussière redescent, on se rend compte que le H1N1 a été encore moins meurtrier que la grippe saisonnière. Et on attend le prochain fléau.

Et ensuite il y a les tendences de vie. Un jeune doit sortir avec une fille "pitoune" de peur que ses chums le jugent. Alors la fille un peu grassette, celle qui a une tête sur les épaules est mise de côté pour les stéréotypes. Ce même jeune s'habille avec du linge griffé parce que sinon il est pas "hot", il conduit son petit char sport pour faire comme l'autre d'à côté et fait le cave la nuit à son retour du bar oû il a consommé 2 extasies ou de la I. Pendant que la majorité des gens dorment, lui, décide de faire le con en faisait du bruit avec sa voiture dans les petites rues. Il écoute se que tous le monde écoute et pourtant, il se croit au-dessus de tout. Pourtant, il n'a aucune culture artistique, sociale et écrit comme on crisse de navet sur le net. C'est aussi le premier à aller sur un forum et dire les pires conneries. Il se fait bannir et ne comprend pas pourquoi.

Il y a les BS typiques, vous savez ceux qui se plaingnet que la vie c'est de la marde. Ceux qui dépensent leur chèque pour de la bière et des gratteux le premier du mois. Ensuite ils n'ont plus d'argent et le calvaire continue pour 3 semaines consécutives. Et les fonctionnaires mal baisés, ceux qui sont frustrés de leur relation amoureuse alors ils préfèrent l'overtime pour voir le moins souvent sa famille. Quand ils voient une belle femme, au lieu de regarder avec respect, ils ont un petit air d'envie de chier du genre:"As-tu vu la plotte." Et son compagnon lui répond souvent:"Est fourrable en ostie!" Pour eux, la vie est platte, alors ils se permettent d'être aussi platte avec les autres.

Et les petits nerveux, ils ont peur des germes, du regard des gens et des dires des autres. Ils vivent comme des hermites dans un terrier afin d'éviter tout contact avec la réalité. Dommage, car dans le fond, c'est pareil comme des rescapés d'une bombe atomique. Mais que voulez-vous c'est un peu ça notre système actuel.

Oui je généralise, ce n'est pas tout le monde qui agissent de la sorte, mais il y en a une méchante partie. Ce qui fait de notre société, un monde malade et excessif, dépourvu de belles valeurs et de beaux gestes d'entraîde. La joie de vivre se fait de moins en moins sentir et le sens propre de l'existence n'est plus que routine. Est-ce que vous êtes l'un des genres mentionnés ci-dessus? Si oui, alors qu'attendez-vous pour vous réveiller? Cela semble négatif et ce l'est, mais pour ceux qui comprennent le sens propre de ce texte, c'est juste pour dire:"Soyez heureux et si pour se faire vous devez changer le monde, faites-le, car sinon rien ne changera!"

Sébastien T.

Posté par citelamentable à 08:27 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Sommes-nous réellement conscient de notre société ?

    Émerveillement !

    J'aime beaucoup la façon dont tu écris. C'est clair, concis, et tellement dérangeant ! Tu dis noir lorsque c'est noir. Et Blanc lorsque ça l'est.

    Être quelqu'un de nos jours, c'est difficile. J'ai vu une affiche dans le métro qui disait " Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tord qu'ils ont raison. " Ça résume exactement notre effet de société dites démocratique. Avec notre Bon Berger aussi bouclé que le troupeau lui-même, qui rassemble naïfs et naïves, afin de monter une société de suiveux, de poules-sans-tête, d'anorexiques, de filles trop grosses ( je parle de celles qui ont 5 lbs en trop et qui se font rejeter à cause de ça ), de système de santé gratuit mais que le trafic de Montréal est agréable à côté de celui de nos hôpitaux, c'est normal que des gens intelligents, comme TOI et MOI, soient blasés et démoralisés (mais heureux malgré tout) de voir, d'entendre, et de comprendre. Mais nous vivons, nous sommes vrais, nous sommes quelqu'un. Je sais maintenant que je ne vis pas pour un rien. Je change à ma façon le monde en choisissant ce qui entre dans ma vie, et ce qui n'y rentre pas. C'est un des pouvoirs qui nous sont accordés. Nous, gens intelligents.

    Continu, j'adore te lire.

    Mademoiselle D.

    P.s.: Personnellement, j'ai toujours trouvé qu'être intelligente était un fardeau. Mais c'est un beau fardeau à porter.

    Posté par Mademoiselle D, 25 août 2010 à 01:17 | | Répondre
Nouveau commentaire