13 juillet 2010

Ma femme, ma propriété !

cromagnonOn dirait bien que même en 2010, les hommes de cro-magnon existent encore. Autant nous avons construit des villes, notre technologie a avancé qu'en amour, si nous pouvons appeler cela ainsi, certains hommes sont toujours aussi colons. Tout d'abord, que signifie vraiment aimer notre partenaire ? Tant qu'à moi, c'est d'avoir une complicité, de dialoguer, d'être présent à ses côtés dans les bons comme les mauvais moments. C'est aussi de lui dire qu'on l'aime, qu'on la trouve belle et qu'on la désire. Prendre aussi le temps de comprendre sa partenaire, de faire en sorte qu'elle n'est pas tout seule à s'occuper des tâches quotidiennes ou encore des enfants. C'est d'apprendre à faire confiance et qu'elle puisse aussi vivre sa vie en tant que femme. Mais semblerait-il qu'encore aujourd'hui, plusieurs hommes ne comprennent pas le sens de l'amour.

Encore  plusieurs hommes pensent que vivre en couple c'est d'avoir son souper servi, écouter la télévision pendant que la femme fait la vaisselle et boire une bière pendant que maman s'occupe du bain des enfants. Et oui, il y en a encore des cloches de ce genre et pas mal plus qu'on peut le penser. C'est qu'aujourd'hui, autant l'homme que la femme travaillent, alors il est important d'apprendre à faire un partage lorsqu'on vit en couple. Une relation saine n'est pas de tapper sa femme mais encore de nos jours, il y a ces hommes violents qui frappent au nom de quoi, de l'amour. Des résidus de fond de capote vivant dans notre société comme si leur femme était sa propriété. Et si elle a le malheur de se faire regarder dans la rue, et bien le calvaire continue à nouveau. Tant qu'à moi, lorsque ma femme se fait regarder, je trouve toujours cela intéressant de voir que j'ai du goût. Souvent, un homme va aborder une femme comme si elle était un cartier de viande, ça vous sonne sûrement des cloches ? Si vous rencontrez un gars de ce genre, dites-vous que cela signifie des problèmes. C'est pas compliqué un déchet de la société qui croisent une femme en lui disant: "J'te ferais pas mal" ou encore "Beau bébé", c'est un épais, il ne sait pas aimer avec respect et il est sûrement marié d'une femme qui vie à le torcher et sans avoir d'amour.

C'est triste à dire, mais c'est comme cela. Des morrons il y en a et ils sont beaucoup plus nombreux qu'on le pense. Un homme sensible, respectueux qui est à l'écoute des besoins de sa conjointe ça existe, fort heureusement, et j'en connais plusieurs. Par contre, je connais aussi l'autre forme de vie, celui que je mentionne dans cet article. Vous savez, il se crisse éperduement de sa femme mais si on la regarde dans un bar, il est prêt à se battre ou encore de chicaner sa blonde. C'est la testostérone mâle Béta mal placée qui souvent, vient d'une famille disfonctionnel. Le père était habitué de frapper sa femme, de négliger les tâches ménagères préférant boire parce que sa médiocre vie est à cause des autres. Mais au lieu de se faire une introspection, il préfère blâmer ses tords sur l'être qu'il devrait aimer. Et il y a les cas lours, ceux qui ont un passé, qui répètent sans cesse qu'ils sont des bons gars mais qui en fait, sont des trou du cul ambulant.

En passant, si vous n'avez pas de "look" et que vous faites dur, crisse arrangez-vous un peu si vous voulez qu'on vous regarde. C'est pas en disant que les femmes sont des connes que vous avantagerez vos chances avec elles. Une femme aime que son homme soit beau par son allure et ses gestes, cela augmente les rapports. Si vous portez encore votre ostie de chandail à tête de loup, que vous vous rasez rarement et que vous négligez votre beauté corporelle, croyez-vous sincèrement qu'une femme va vouloir coucher avec vous ? Le pire c'est que même en écrivant cela, plusieurs ne verront pas que ces mots s'appliquent pour eux car c'est plus facile de dire que c'est l'autre à côté qui est comme cela. Écoutez, si j'en connais des crisses de cro-magnon, vous en connaissez aussi n'est ce pas ?

Comment peut-on violenter une femme encore de nos jours ? Comment peut-on se câlisser de ses désirs et besoins encore aujourd'hui ? Je ne parle pas des charruse, qui elles-même ne savent pas ce qu'est d'être une femme, mais je parle de celles qui travaillent fort, qui arrivent du boulot et préparent le souper, qui s'occupent des enfants et qui faient le ménage. C'est pas juste à elles à faire cela. Et si vous lui dites "merci" après le souper, que vous êtes contents de vivre à ses côtés au lieu de prendre cela comme acquis, peut-être qu'elle serait plus heureuse avec vous, mais pour cela il faut savoir ouvrir les yeux. J'ai beau expliquer cela de fond en large, reste que le cro-magnon de société est résident permanent de la planète Terre. Il ne peut comprendre cela car pour lui, outre le travail, la femme est sa propriété, son objet, son trophé qui se doit de faire les choses comme il le veut et quand il le demande. C'est un portrait réaliste et non une caricature qui démontre encore, que la bêtise humaine chez l'homme est toujours présente.

Si vous êtes une femme, que votre homme vous bat, décrissez de là, il y a de l'aide et malgré les menaces qu'il fera, un coup la décision prise, il ne pourra vous faire plus de mal qu'il vous en ait fait. Si vous êtes une femme, que votre homme n'est jamais à vos côtés, c'est qu'il n'est pas là pour vos besoins, choisissez de meilleurs fréquentations à l'avenir. Si vous êtes une femme, que votre homme est jaloux au point que vous ne pouvez même plus respirer, c'est un mange-marde, soit il vous trompe, soit il n'a aucune signification de l'amour ou tout simplement, il aurait grand besoin d'une thérapie. Je ne parle pas ici de la petite jalousie, celle qui se cache en nous, je parle de celle qui va jusqu'à espionner, suivre et empêchez l'autre d'aller juste à l'épicerie de peur qu'on la regarde.

Sur ce, j'espère qu'un petit moment de réflexion vous permettra de mieux voir à vos besoins mesdames. Et pour vous, colons de l'époque préhistorique, même en lisant ceci, vous ne comprendrez pas le sens propre des mots qui y sont écrits, alors faites-vous une faveur, allez donc vivre dans le bois à boire votre bière et fourrer des chèvres, comme cela, vous verrez qu'une chèvre quand elle en a essez de vous, elle vous donnera un coup de sabot !

Sébastien T.

Posté par citelamentable à 15:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Ma femme, ma propriété !

    Évolution...

    Bonjour

    Je lis depuis peu vos articles et je suis tomber sur celle-ci!

    Les Hommes de Cromagnons il y en a et malheureusement y'en aura toujours.Le fonctionnement est écrit depuis des lunes parce que dès l'époque la femme devait respect à son homme et ne devait jamais se justifier sinon elle passait au cash!

    La femme devait rester à la maison et elever les enfants dès l'entrer de son mari dans la maison(le soir) le souper se devait d'être prêt,la femme fraiche pour recevoir son homme et quand venait le temps d'aller au lit eh bien c'était sans un mot.

    Un peu du genre «Fait moi ci,Fait moi ça pis Ferme ta geule» C'etait dommage pour les femmes dans le temps c'est vrai.Fort heureusement qu'aujourd'hui les temps ont changer mais il reste encore comme tu dit si bien des «Résidus de fond de capote» autant homme que femme qui en resteront au 16e siècle!!

    Parce que oui il y a des femmes qui font subir ça aussi à leurs conjoints et je trouve ça déplorable autant d'un coté comme de l'autre!

    Tant qu'aux hommes qui battent leurs femmes comme tu as écrit plus haut : « Vous savez, il se crisse éperduement de sa femme mais si on la regarde dans un bar, il est prêt à se battre ou encore de chicaner sa blonde.C'est la testostérone mâle Béta mal placée qui souvent, vient d'une famille disfonctionnel. Le père était habitué de frapper sa femme, de négliger les tâches ménagères préférant boire parce que sa médiocre vie est à cause des autres. Mais au lieu de se faire une introspection...»

    Malheureusement ce n'est pas toujours le cas!
    Quelques fois l'homme vient d'une bonne famille et fonctionnelle et il se developpe un coté d'aisance si je pourrais dire,il se croit au dessus de tout le monde et se croit tout permis.Il s'approprie un grand sentiment d'appartenance (il s'approprie)envers sa douce et avec quelques gouttes de boisson le tout dégringole et vlan la douce se fait brasser seulement parce qu'un autre homme lui a parler,l'as regarder,elle est entrer 5 min en retard de son horaire habituel du boulot,elle a été prise dans un traffic,elle ne veux pas venir se coucher en même temps que lui,elle ne se lève pas en même temps que lui,les enfants pleurent...etc!

    Oui des morrons comme ça il y en a encore
    mais ma pensée reste avec cette phrase : « il préfère blâmer ses tords sur l'être qu'il devrait aimer. » Ah celle là m'as fait réfléchir beaucoup!!

    Ce bout de paragraphe je vais le commenter avec mon coeur...
    « Si vous êtes une femme, que votre homme vous bat, décrissez de là, il y a de l'aide et malgré les menaces qu'il fera, un coup la décision prise, il ne pourra vous faire plus de mal qu'il vous en ait fait. Si vous êtes une femme, que votre homme n'est jamais à vos côtés, c'est qu'il n'est pas là pour vos besoins, choisissez de meilleurs fréquentations à l'avenir. »

    Ce n'est pas écrit en gros dans le front d'une personne...JE SUIS VIOLENT!
    De changer les fréquentations c'est pas toujours évident mais quand on a passée par là,nous sommes plus en mesure de mieux sizer les gens et on les sent venir de loin!!!

    C'est tellement facile de dire à quelqu'un décrisse de là mais quand tu est dedans c'est une autre game qui se joue!!C'est une peur d'avoir peur continuelllement...C'est comme être enfermé dans un petit garde robe pour le Claustrophobe,comme voyager pour quelqu'un qui angoisse,comme être dans un centre d'achat pour l'Agoraphobe...etc mais on vit toujours sur les nerfs et rien ne peux nous calmer c'est vraiment un calvaire!!La seule personne qui peux vraiment nous aider a s'en sortir c'est tout d'abbord nous même et si on reste là c'est pas parce qu'on aime ça mais plutot c'est la crainte d'avoir peur encore qu'on soit blesser,que les enfants soient attaquer par cette personne parce qu'après tout si nous avons été violenter...est-il/elle capable de s'attaquer aux enfants?! OUI pourquoi pas!

    Heureusement il y a encore des gens merveilleux dans ce monde et j'ai trouvé le mien!

    Sur ce...je trouve intéressant tes articles et j'apprécie tes lignes,je continue à te lire silencieusement!

    Au plaisir

    Mademoiselle C

    Posté par Mademoiselle C, 21 novembre 2010 à 22:52 | | Répondre
Nouveau commentaire