21 juin 2010

La fête de la St-Jean Baptiste, fête des québécois où prétexte pour se saouler ?

drapeau_quebecQuand j'étais plus jeune, quoique je suis pas encore très vieux, j'allais à la St-Jean Baptiste et je fêtais comme la majorité des québécois. Cependant, les années passent et je me rends compte que la même roue continue encore et encore. Ce que je veux dire ici c'est que l'on fête pas vraiment le Québec, mais plutôt La Caisse de 24 ! C'est sûrement la vraie raison pour laquelle le 24 juin existe au Québec. Comme le chiffre l'indique, il est clair que les deux vont bien ensemble. Une gang dans un lieu à écouter du Poche Pilé, je veux dire Paul Piché, et faire semblant que le Québec est un pays, ce qui n'arrivera jamais à ce qu'on peut voir. J'aimerais y croire mais avec les années qui passent, on s'oriente pas vers cela. La preuve, Jean Charest est encore le premier ministre du Québec.

À en juger par les commentaires de l'émission Tout le Monde en Parle lorsqu'un politicien du partie québécois vient, on dirait que le référendum revient. Pourtant en pratique, c'est tout le contraire, ce qui en dit gros sur nos convictions et nos valeurs. Suis-je seul à penser qu'on voit plus de drapeaux du Canadiens de Montréal que de drapeaux du Québec ? C'est pas compliqué à comprendre, le Québec est une belle province, mais pour en faire un pays, il faudrait s'enlever les doigts du nez. Alors quand je 24 juin approche, les gens commencent à se parler à savoir oû ils iront ouvrir leur caisse de bière. Lorsque l'endroit est déterminé, de préférence une place avec des festivités, alors on se rassemble, on chante les paroles des chanteurs et on boit à en vomir. Par la suite, il y a toujours quelques déchets de la société qui commencent à faire du grabuge et cela engendre quelques escarmouches. C'est toujours le cas, car au nom du Québec, c'est le party !

Je n'ai absolument rien contre le fait de festoyer et d'avoir du plaisir, et certains on encore sur le coeur le dernier référendum et sont nationalistes, mais l'autre moitié, qui ne sait pas écrire deux mots correctement et qui parlent du genre : "Yo man, chu fucké en sale." , bien ceux-ci n'ont rien à foutre des vrais raisons de notre culture. En fait, je crois tout simplement que pour eux, la culture c'est un dépanneur avec de la bière et une gang d'amis colons pour tripper un maximum et le lendemain se réveiller avec une gueule d'enterrement. Vous comprendrez que je ne fête plus la St-Jean Baptiste depuis un bon moment déjà, et je me porte pas mal pour autant. Mais regarder le monde alentour de moi me fais voir souvent la vraie nature de notre société. Je sais, il ne faut pas généraliser et je suis d'accord sur ce point, mais c'est difficile de ne pas le faire quand on voit les dégâts par la suite, tout comme les gens qui ont fait du grabuge sur Ste-Catherine après un match de nos glorieux. On ne parle pas beaucoup des belles choses mais plutôt des conneries habituelles.

Et cette fameuse odeur de weed, vous savez le petit nuage qui passe en-dessous de votre nez, est-ce quelque chose d'essentiel pour être capable d'écouter la musique ? Ou peut-être une personne malade qui a décidé de sortir pour regarder le spectacle avec une authorisation médicale. Je dirais plutôt un petit groupe qui ont besoin de cela, avec la caisse de 24 évidemment, pour pouvoir avoir un semblant de fun. Ce que j'essais de dire ici, c'est que si notre fête nationale est si importante que cela, alors il faudrait peut-être voir des changements dans la mentalités des québécois et québécoises. Mais je doute que cela arrive car, comme vous le savez sûrement, on vient de putains, de fermiers et de prisonniers qui ont abouti à l'autre bout du monde pour faire ce qu'on est aujourd'hui ! Vive le Québec et bonne St-Jean Baptiste !

Posté par citelamentable à 14:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur La fête de la St-Jean Baptiste, fête des québécois où prétexte pour se saouler ?

Nouveau commentaire